Forum de discussion et de diffusion des nouvelles concernant les événements de l'organisation CRÉATIF CHIMAERA, dont le mandat est de promouvoir l'imaginaire, la créativité et la découverte.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionEspace WEB

Partagez | 
 

 Préview gn de juin 2015 - Là ou nous irons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milene

avatar

Messages : 3314
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 32
Localisation : Lévis

MessageSujet: Préview gn de juin 2015 - Là ou nous irons   Mar 31 Mai - 13:40

Le festival Kelkain a battu son plein durant tout le jour, enchaînant des joutes de Rocharde, des jeux d’adresse, chasses au trésor et autres petits jeux amusants destinés à impliquer les villageois de tout âge. Le soir venu, épuisés, les néovals avaient décidé de terminer la soirée en douceur à l’auberge, afin de vider convenablement le fût de Valflambé, une bière spécialement brassée pour l’occasion. Les discussions allèrent bon train, dans la bonne humeur, et doucement une sorte de quiétude du devoir noblement accompli s’installa au sein de la petite cohorte.

Alors que l’on commençait à ramasser la vaisselle et que l’idée d’aller dormir faisait son chemin; un tumulte de crécelles, de tambourins et de clochettes se firent entendre au dehors. Il se trouvait que les kelkains du village s’avérèrent des fêtards plutôt infatigables, et qu’alors qu’on croyait la soirée sur son déclin, celle-ci retrouva un souffle nouveau au cœur du quartier kelkain, alors que ceux-ci avaient préparé en surprise une sorte de défilé un peu carnavalesque, coloré de masques grotesques, de peintures étranges et de chansons destinés à attirer les bonnes grâces de leurs ancêtres. Il faut dire qu’il est plutôt rare de voir ce peuple dans une telle béatitude. L’affaire s’avéra si surprenante que, malgré leur fatigue, le reste du village se décida à honorer ce qui s’apprêtait visiblement à être la plus longue nuit de l’année.

La vaste majorité du village se retrouva donc à assiéger l’auberge et ses alentours. On y alluma des feux, on jeta des guirlandes sur les arbres et les musiciens en herbe de Nouvelle Alliance prirent d’assaut la scène de fortune qu’on monta avec des tables et des tonneaux.

Au bout d’un moment de danses un peu improvisées, les musiciens arrêtèrent leur crin crin et un jeune homme décida de grimper sur la scénette. Depuis quelques mois déjà, Tristan Favonius avait trouvé refuge au village. Il était plutôt discret de nature, mais apprécié des villageois en général. Il avait travaillé à l’auberge durant l’hiver et agrémenté les soirées froides du son nostalgique de son violon. Tristan avait cependant quitté son emploi depuis presque deux mois, et on fût donc à la fois étonné et enthousiaste de le voir sortir son précieux instrument de son étui. Le jeune homme repoussa d’un souffle la mèche blanche qui lui retombait sur le nez et enleva son vieux manteau de laine grise d’une torsion de bras.

- Bonsoir, Nouvelle-Alliance! Cette nuit me semble être particulièrement belle pour tout le monde? Le jeune sourit aux cris enthousiastes des villageois, et achève de vider la bouteille qu’il tient à la main. Il grimace et s’étouffe devant les esclaffements des piliers de taverne. - Bon…ce vin de betteraves…c’est une des spécialités locale, huh? Vaudrait mieux que ça le reste…parce que sérieusement…C’est…GNNNEEEU… un peu comme vider une bouteille de cire à chaussures.

Cette déclaration provoque un éclat de rire général, auquel Tristan répond d’un sourire plutôt charmeur.

- Sérieusement. Je voulais…bon… je repars bientôt en voyage. Et je voulais dire que vous vivez dans un endroit formidable. Vraiment. Vous n’avez rien à envier aux villes là-bas, à l’ouest. Je sais pas si vous vous en êtes rendu compte.

Une vague de murmures et de hochements de tête suivent. Certains villageois se serrent l’un contre l’autre. À ce moment, il est plutôt déconcertant de voir Tristan tenir en main une foule comme ceci. C’est un jeune homme plutôt discret mais, ce soir là, on dirait qu’il attire à la fois les regards et la lumière de la lune sur sa personne.

- Je sais que la vie c’est pas toujours facile. Ça l’est pour personne. On finit toujours par se quereller avec quelqu’un. Ou on envie quelqu’un. On se comprend pas toujours. C’est vraiment bête…de se tenir si loin les uns les autres alors qu’on est tellement près. J’aimerais…je sais pas trop. J’aimerais bien, Nouvelle-Alliance, que pour ma dernière nuit chez vous on arrête de se regarder de loin au moins pour quelques heures.

Il accorde d’un doigté agile les cordes de son violon, avec un petit air pensif.

- On vient tous du même endroit. On y retourne tous un jour aussi. Ce soir, si vous avez des excuses à faire…faite les. Si vous avez des choses à pardonner…faite le. Si vous avez un secret qui pèse lourd… ou un bonheur à partager. Si vous avez peur. Sinon…vous allez voir votre vie passer à côté de vous. Vous allez mourir avant de vivre.

Il hausse les épaules, d’un air débonnaire.

- Ce soir, je suis juste un petit musicien. Mais c’est ce que j’ai de plus chère à vous offrir. En entier. Pour rien.

Tristan inspire lentement, pendant que la foule commence à s’agiter, et puis il commence à jouer de son violon. C’est un air incroyablement nostalgique, qui force sans qu’on comprenne pourquoi à se laisser absorber. Beaucoup de villageois pleurent ou se serrent dans leurs bras. C’est difficile de lutter contre ce vent d’émotions grandissant mais, à un moment, Tristan va arrêter subitement sa balade et commencer à jouer quelque chose de vraiment plus enjoué, bientôt rejoint par les autres musiciens.

La soirée prend alors une autre tournure, car c’est un air qui remplit d’allégresse malgré toutes les résistances et, bientôt c’est le village en entier qui danse dans le plus grand chaos. La musique durera longtemps. On boira beaucoup. On dansera beaucoup.

C’est comme si tout d’un coup ce qui semblait si important et urgent ne l’était pas tant que ça, bercé par cette musique endiablé qui pousse à libérer cette vie primaire enfouie sous la couche du bon sens.

Et on continuera de danser en oubliant qu’un jour le soleil se lèvera. On boira encore…on rira encore…et encore…et encore…

------------------

*****Cette catégorie publique sur le forum est là pour accueillir les jasettes qui auront lieu durant cette nuit mémorable. La seule chose à considérer c'est que vous ne pourrez pas les terminer par ''on va se coucher.''. Prenez aussi note qu'elles seront vue par tous, parce qu'elles ont lieu au milieu d'une foule. Mais si ça vous dérange pas que les oreilles trainent... *****
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Préview gn de juin 2015 - Là ou nous irons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jeudi 18 juin 2015
» News du mois de Juin 2015
» Convention Day le 07 juin 2015
» Raw du 01/06/2015
» [ROSA] Compétition internet: Défi international de Juin !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum - Créatif Chimaera :: Section "En jeu" :: Festival Kelkain-
Sauter vers: